abc

Bêta-lecture de roman : pourquoi tous les auteurs devraient se faire bêta-lire

bêta-lecture de roman

Écrit par Éléonore

3 février 2021

Auteur : comment la lecture-test de votre manuscrit peut vous aider à être édité ? Qu’est-ce que la bêta-lecture peut apporter à votre roman (et aux suivants) ? Dans cet article, je vous donne des conseils pour bien gérer cette étape qui vous aidera à écrire une version améliorée de votre histoire. Je vous confie aussi les erreurs les plus courantes qui peuvent vous empêcher de profiter d’une critique de votre livre pourtant indispensable.

Qu’est-ce que la bêta-lecture d’un roman ?

C’est une lecture-test de votre histoire par plusieurs lecteurs. Grâce à leurs retours, vous pourrez voir ce qui marche, ce qui les a émus, surpris, intrigués… mais aussi ce qu’ils n’ont pas compris, ce qui leur a paru incohérent, ce qui ne marche pas, ce qui mériterait d’être réécrit.

Tous ces ressentis vont vous permettre de savoir quels sont les points forts et les points faibles de votre récit. Vous pourrez ensuite passer à une nouvelle passe de corrections pour rendre votre histoire encore meilleure.
Pour envoyer aux maisons d’édition ou autoéditer la version la plus aboutie possible de votre roman. Grâce à cela, vous mettez toutes les chances de votre côté. Trop d’auteurs débutants négligent cette étape alors que c’est LA clé pour créer des romans de qualité.

L’avis d’un éditeur sur la bêta-lecture : c’est par ici.

bêta-lecture : privilégiez le fond sur la forme

La lecture-test d’un manuscrit n’est pas une correction

Selon moi, c’est vraiment sur le fond que doit se concentrer cette étape clé. L’important, c’est que le gâteau soit savoureux, que tous les goûts soient justes et qu’ils se marient bien, vous vous occuperez du glaçage et de la décoration plus tard 😉
Je vous conseille de demander à vos bêta-lecteurs de se concentrer sur l’intrigue, les personnages, le rythme, les descriptions, les dialogues et pas sur l’orthographe ou la grammaire.

Une critique constructive et bienveillante, mais sans concession

Que demander à vos bêta-lecteurs ? Une lecture attentive où ils vous confieront leurs ressentis en essayant de les expliquer du mieux qu’ils peuvent, et comme ils voudraient eux-mêmes recevoir un avis. Donc avec bienveillance, mais sans rien omettre.

Bien leur expliquer qu’il n’y a pas de bonnes ou de mauvaises réponses. Et que tout commentaire sera intéressant. Vous ferez le tri une fois tous les avis reçus.
Demandez-leur de tout vous dire. Pour le bien de l’histoire. Pour vous aider à l’améliorer.

De votre côté, gardez à l’esprit que les critiques ne concernent que votre histoire, pas vous. Même si on met toujours de soi dans une histoire 😉 (je le sais, j’écris aussi)

Les atouts d’une bêta-lecture sur votre roman présent et vos futures histoires

Recevoir un avis est très formateur. Les lecteurs vont pointer les points forts et les points faibles de votre histoire. Cela va vous permettre de retravailler votre texte, mais aussi d’être mieux armé.e pour les suivants. À chaque texte, vous en apprenez plus sur votre pratique de l’écriture et vous progressez.

À quel moment demander une bêta-lecture ?

Je vous conseille de donner votre manuscrit une fois que vous aurez terminé votre premier jet ET corrigé vous-même votre histoire. Réglez vous-même toutes les incohérences et tous les problèmes que vous pouvez. Allez vraiment au bout de ce que vous pouvez faire seul. Ce serait dommage que vos bêta-lecteurs se focalisent sur des problèmes que vous connaissez et que vous auriez déjà dû régler, au lieu de vous pointer ce que vous n’aviez pas vu.

Dans ce but, vérifiez la cohérence de votre intrigue et la caractérisation de vos personnages, peaufinez vos dialogues et vos descriptions.

Si vous avez besoin d’un plan d’action, téléchargez mon guide gratuit pour corriger votre roman en 12 étapes.

En tout cas, ne laissez rien au hasard, tout se voit (foi de bêta-lectrice 😉).
Je vous conseille aussi de donner à lire un manuscrit le plus « propre » possible. C’est-à-dire contenant le moins de fautes possibles.
Pourquoi ?
Pour que vos bêta-lecteurs ne soient pas distraits par la forme et se concentrent sur le fond justement.

Là encore, j’ai créé un guide gratuit qui pourrait vous aider : 14 astuces pour relire efficacement votre roman.

Avis de recherche pour bêta-lecteur

Conseils pour choisir les bons bêta-lecteurs

Portrait-robot du bêta-lecteur idéal

Voici quelques pistes à creuser sous la forme d’un portrait-robot.

C’est un (ou une, bien entendu) :

  • Lecteur
  • Curieux
  • Amateur du genre de votre roman … ou pas`
  • Auteur … ou pas
  • Qui a du temps
  • Qui aime échanger
  • Qui a envie de vous aider

Creusons un peu : selon moi, le bêta-lecteur idéal est un bon lecteur, curieux de découvrir votre histoire. Si possible, il est amateur du genre de votre roman (il repérera les clichés). Mais ce n’est pas une condition sine qua none (celles et ceux qui ne connaissent pas les codes du genre peuvent aussi vous aider. Ils détecteront ce qui vous semble aller de soi, alors que ce n’est pas le cas.)

Votre lecteur n’est pas forcément auteur. Ce que vous cherchez à cette étape, c’est un ressenti de lecture.

L’important, c’est que l’heureux élu ait du temps à vous accorder, qu’il ait envie d’échanger avec vous dans le but de vous aider à améliorer votre récit.

Demander à des membres de sa famille ou des amis : une fausse bonne idée ?

Tout dépend de votre famille ! Trêve de plaisanterie.
Vos proches auront plus de mal à être sincères et impartiaux. Ils pourront être de bons soutiens et sauront vous encourager et c’est précieux. Mais ils n’oseront peut-être pas vous dire qu’ils n’ont pas apprécié votre héroïne ou qu’ils se sont ennuyés pendant 30 pages au milieu du roman.
Mais, encore une fois, il n’y a pas de règle stricte : ma maman m’a bêta-lue et elle ne m’a pas fait de cadeau (et je l’en remercie d’ailleurs).

À combien de lecteurs demander un avis critique ?

Ceci est mon avis tout personnel : 1 est trop limité, 3 est un bon chiffre, 5 pourquoi pas ?
Vous pourriez demander plus de retours, mais il faut penser qu’ensuite il vous faudra encaisser ces avis, faire le tri des remarques et mettre sur pied un plan de correction.

Auteure vexée

Auteur : les erreurs à éviter quand on est bêta-lu

Ne pas donner de deadline ou de directives

Je vous conseille de poser un cadre minimum clair. Donnez une deadline pour éviter que les choses trainent, expliquez ce que vous attendez de votre bêta-lecteur et de quelle manière vous allez ensuite échanger : par mail, en visio après la bêta-lecture, par téléphone.

Restez humble face à la critique de son histoire

Si le lecteur n’a pas compris ce que vous vouliez dire, c’est le plus souvent parce que vous avez mal expliqué. Et c’est à coup sûr le cas, si plusieurs bêta-lecteurs n’ont pas compris.
Pas la peine de discuter, le lecteur ou l’éditeur n’aura finalement que votre texte entre les mains. Remettez-vous à l’ouvrage.

Savoir écouter les avis et échanger avec ses lecteurs

Les avis convergent sur un point de l’histoire, pas d’hésitation sur ce que vous devrez corriger ou garder. (ouf)
Les avis divergent, c’est là que la discussion commence. Creusez avec chaque bêta-lecteur son ressenti. Essayez de bien comprendre ce que chacun a voulu dire, quel élément ou quel passage exact est concerné. Écoutez et prenez des notes.
Parfois, les avis divergents ne le sont pas tant que ça.
Parfois aussi, il vous faudra trancher. Stephen King estime que si ces bêta-lecteurs ne sont pas d’accord, ils sont « pat » comme aux échecs et c’est lui qui tranche.

Ne plus donner de nouvelles à vos lecteurs de la première heure

La moindre des choses, vu le temps et l’énergie que prend une bêta-lecture, est de remercier votre lecteur. Il aurait pu faire mille autres choses, mais il a décidé de lire votre manuscrit. Merci à lui !

Ensuite, tenez-le au courant. Même si ses retours sont clairs et que vous n’avez pas de questions, il sera toujours heureux de savoir où vous en êtes, ce que les autres lecteurs ont pensé de l’histoire. Bref, continuez à l’inclure dans le processus de création de votre œuvre… jusqu’à l’édition ou l’autoédition de votre roman.

Voilà pour aujourd’hui. Si vous avez des questions sur la bêta-lecture, n’hésitez pas à les poser dans les commentaires et si vous souhaitez tester la bêta-lecture professionnelle avec moi sur le début de votre roman ou tout votre livre : 👉 Toutes les informations sont ici.

 

 

Vous pourriez apprécier…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *