abc

7 CITATIONS sur l’écriture pour les auteurs

7-citations-dauteurs

Écrit par Éléonore

28 avril 2022

… ET LES ENSEIGNEMENTS que vous pouvez en tirer pour votre roman.

J’ai listé pour vous 7 conseils de grands auteurs pour l’écriture de votre roman. Que vous soyez en train d’écrire votre premier jet ou de le corriger, ces mots d’écrivains célèbres pourraient vous aider à améliorer votre histoire et à réfléchir sur votre processus d’écriture (corrections, descriptions et dialogues notamment). Tirons des leçons des plus grands !

 

1re citation sur la « magie » d’une histoire

« Mens-moi, mais fais ça bien », d’Élisabeth Vonarburg, une grande romancière de science- fiction.

Pour bien comprendre ce qu’elle a voulu dire, je dois d’abord vous parler de
la suspension consentie de l’incrédulité (ou willing suspension of disbelief).

Selon Wikipédia, c’est l’opération mentale effectuée par le lecteur ou le spectateur d’une œuvre de fiction qui accepte, le temps de la consultation de l’œuvre, de mettre de côté son scepticisme. Ce concept a été nommé en 1817 dans un texte de Samuel Coleridge.

Quand nous ouvrons un roman ou quand le noir se fait dans la salle de cinéma ou de théâtre, nous acceptons de fait les règles de la fiction le temps de l’histoire.

Un contrat se lie alors entre l’auteur et le lecteur / spectateur.

Par exemple, en science-fiction :
Nous acceptons que l’histoire se passe en 2142 et que des navettes volantes remplacent les voitures actuelles.

Ce que veut dire ici Élisabeth Vonarburg, c’est qu’une fois que vous avez créé ce contrat tacite, il ne faut pas le rompre.

Vous devez donc bien mentir au lecteur dans le sens où vous allez créer pour lui une histoire de toute pièce et votre tâche consistera à le faire bien, c’est-à-dire à garder l’attention et la crédulité consentie du lecteur jusqu’au mot FIN.

 

2e citation : le combat entre les écrivains qui planifient leur histoire et ceux qui improvisent

Quand vous écrivez, êtes-vous plutôt du genre architecte ou jardinier ?

Je vais laisser George Martin, le célèbre auteur de « Game of Thrones » nous dire ce qu’il entend par là :

« J’ai toujours clamé haut et fort qu’il existe deux sortes d’auteurs. En simplifiant, il y a les architectes et les jardiniers. Les architectes créent des plans avant même d’enfoncer le premier clou, ils conçoivent toute la maison : l’emplacement des tuyaux et le nombre de chambres, la hauteur du toit. Ils ont tout prévu, contrairement aux jardiniers, lesquels estiment qu’il suffit de creuser un trou et semer la graine pour voir ce qui arrive. »

En fait, nous sommes souvent entre ces deux extrêmes et le curseur penche plus d’un côté ou d’un autre.

Et puis, on peut aussi évoluer… et passer de jardinier à… paysagiste. (Je pense que je ne serai jamais architecte. Mais il parait qu’il ne faut jamais dire jamais.) 😉

Et vous, où vous situez-vous ?

 

citation-stephen-king

3e citation : comment écrire et comment corriger son roman

« Écrivez porte fermée, corrigez porte ouverte », Stephen King, auteur de romans d’horreur, fantastiques, de science-fiction et de fantasy.

Pour Stephen King, votre premier jet ou V1 (= version numéro 1 de votre manuscrit) doit être écrit rapidement et seul, la porte de votre bureau fermée.

Par contre, les corrections doivent se faire « porte ouverte », c’est-à-dire en ayant à l’esprit le lecteur et en demandant l’avis à un ou plusieurs bêta-lecteurs.

Et gardons à l’esprit que l’on ne peut pas plaire à tout le monde.

Stephen King fait d’abord relire son manuscrit à sa femme qui est pour lui son Lecteur Idéal, celui à qui il veut plaire absolument.

Avez-vous des bêta-lecteurs pour vous aider à corriger votre V1 ?

 

4e citation : Malmener les personnages de votre livre, le lecteur adore

« Soyez sadique. Peu importe à quel point vos personnages sont charmants et innocents ;
faites en sorte que des choses terribles leur arrivent, afin de révéler au lecteur de quoi ils sont capables. » Kurt Vonnegut, écrivain américain.

Je suis bien d’accord avec cette citation puisque, comme vous le savez peut-être, j’attache une grande importance à la transformation du personnage principal dans un roman.

Or si le héros ou l’héroïne ne traverse pas d’épreuves, comment pourra-t-il/elle grandir et évoluer ?

Alors êtes-vous un auteur SADIQUE ?

Où vous situez-vous sur une échelle de 1 à 5 ?

 

5e citation : le rôle des descriptions dans votre livre

Selon Stephen King, « une description commence dans l’imagination de l’écrivain et doit s’achever dans celle du lecteur. »

En laissant le lecteur faire une part du travail, vous le rendez actif, vous faites travailler son propre imaginaire. Il est forcément plus impliqué dans sa lecture, donc plus accroché 😉

Est-ce que ça vous parle ?

C’est comme ça que vous voyez vos descriptions ?

Je vous donne d’autres conseils sur les descriptions dans cet article : cliquez ICI pour le lire.

 

Citation-Tchekhov

6e citation : le fameux procédé du « show don’t tell » dans vos écrits

« Ne me dites pas que la lune brille, montrez-moi l’éclat de la lumière sur le verre brisé. »

Cette citation de l’écrivain russe, Anton Tchekhov, est à la fois belle et facilement mémorisable.

Ce procédé est très utile pour montrer au lieu de dire et permettre au lecteur de mieux s’immerger dans votre récit.

Là aussi, cela rend le lecteur plus actif, car il doit interpréter ce que vous lui décrivez. Pas simplement prendre l’information passivement.

Et puis ce procédé vous oblige à donner plus de détails au lecteur, plus de ressentis, plus d’émotions.

Hélène n’est pas juste déprimée.

Elle passe ses journées en pyjama, sur son canapé, à regarder des séries Netflix, dans son appartement mal rangé. De temps en temps, un détail lui rappelle son ex et elle se met à pleurer.

Oui, c’est un bon gros cliché, mais c’est juste pour l’exemple.

Si vous aimez les procédés de ce type qui peuvent booster votre roman : allez donc jeter un œil ICI.

 

7e citation : auteurs, découvrez la véritable utilité des dialogues dans votre histoire

Selon Yves Lavandier, auteur et script doctor : « La plus importante fonction du dialogue, loin devant toutes les autres, est de rendre le récit vraisemblable, de créer une illusion de réalité. »

Il crée une parenthèse de « direct » dans votre histoire.

Le dialogue semble se passer ici et maintenant, même si votre récit est au passé.

De plus, s’il est naturel et bien écrit, le lecteur peut se croire comme le spectateur d’une vraie conversation. C’est magique ! (La boucle est bouclée. Voir citation n°1)

Enfin presque…

Allez, je ne pouvais pas m’empêcher de vous livrer cette citation BONUS de William Somerset Maugham, romancier britannique. Vous m’en direz des nouvelles 😉

« Il existe trois règles pour écrire un roman,
malheureusement personne ne les connait » 😆

En conclusion, chers auteurs : mentez bien, écrivez porte fermée, mais corrigez avec l’aide de lecteurs test, soyez sadique, décrivez peu, mais en montrant et donnez de la réalité à votre histoire grâce à vos dialogues.

Et si vous manquez d’inspiration pour votre intrigue (principale ou secondaire),

je vous propose un GUIDE GRATUIT à télécharger 👉 par LÀ

Vous pourriez apprécier…

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.